Généalogie de José CHAPALAIN


 

 

Retour Moulin de Kerguerhent

 

 

Trajet de Jean le Goff (61 ans)  le père et Gabriel le Goff le fils ( 23 ans) du 07/09/1841 au 08/09/1841

 

Départ du moulin de Kerguerchant  à Pouldergat  le 07/09/1841 vers 9 h du matin  pour aller à la foire de Confort

 Rendez vous vers  5 h à 6 h  l’après midi à l’auberge de Mengleuz Itroun Varia  en Poullan sur la grande route allant à Confort (pas vu sur la carte) pour rencontrer les parents d’une jeune fille de Poullan

( Michel Bariou cultivateur de Keredec  en Poullan), mariage arrangé par Vincent Julien, 67 ans tailleur d’habit à  Kermaburon en Poullan,

Rencontre uniquement avec le père (la mère et la fille non présente), convenu d’une dot de 2400 francs alors que Michel Bariou souhaite 3000 francs ,

sortie vers 7 h après midi de  l’auberge de Mengleuz, à la sortie les le Goff n’étaient pas ivres mais un peu échauffés

 Arrivée à l’auberge de Saint Fiacre (Lanfiacre actuel à 21 km de son domicile) commune de Mahalon vers 9 h à 10 h du soir, cabaretier Henry Elies (32 ans)   qui dépose qu’en arrivant ils avaient déjà bu mais n’était pas ivres,

 ils mangèrent et burent chacun 1/10 d’eau de vie et se partage  1 litre et demi de cidre

Sortie vers minuit ils n’étaient pas ivres , avec Jean Burel, 64 ans,  cultivateur de Penguilly à Pouldergat et Yves le Bars tisserand de 31 ans de Ty Bian à Pouldergat

 Trajet ensemble  jusqu’à Ty Bian ou ils se séparèrent, Jean et Gabriel  le Goff entrèrent vers minuit et demi  dans un champ à 20 pas de la maison de Yves le Bars qui a entendu et vu Gabriel frapper avec violence son père

 Passage à coté du Moulin de Moguermeur et sur le pont de Moguermeur en bas du moulin

 Vers 3 h du matin passage par Kerblevec (Keramblevec  actuel) près du domicile de Vincent Louboutin , à moitié du chemin de Ty Bian à Kerguerchant ,

qui a entendu sans les voir Jean et Gabriel le Goff et les coups portés à Jean Le Goff

 Repos quelques heures en route

 Retour au moulin au point du jour le 08/09/1841 ou la servante indique que Jean le Goff lui paraissait un  peu ivre et son fils Gabriel pas du tout

 Décès de Jean le Goff  le 10/09/1841 vers 2 h du matin

 

Rapport police du 11/09/1841 :

«  il est encore notoire que le père que le père avait in fort penchant pour la boisson et qu’il vivait en assez mauvaise intelligence avec son épouse et ses trois fils qui sont âgés de 23 à 35 ans dont Gabriel est le plus jeune,

qu’il est mort dans son lit sans qu’on ai cherché ni prêtre ni médecin de venir le voir quoi qu’étant des gens très à l’aise et que soit disant il a toujours mis opposition aux mariages de ses fils »

 

Lettre du 13/11/1841 du maire de Pouldergat au procureur du Roi :

« il est notoire que depuis longtemps il existait des chicanes entre le père et le fils »

 

A noté que les le Goff du moulin de Kerguerchant sont la seconde famille la plus imposée  de la commune de Pouldergat

 

 

La carte IGN : trajet Moulin de Kerguerhent (Kerguerchant à l'époque des faits), Keramblevec, bas moulin de Moguermeur, Ty Mab Yan, Lanfiacre (Saint Fiacre à l'époque),

Confort, à noter Keredec à Poullan et Penguilly et Kervourzec à Pouldergat cités dans les témoignages, pas trouvé l'auberge de Mengleuz Itroun Varia à Poullan

le cadastre de l'époque