Généalogie de José CHAPALAIN


 

 

Retour bateau la Bretagne

 

Le Capitaine de Vaisseau Albert  CORRARD

commandement de "la Bretagne" de 1903 à 1905

merci à Martin RENARD pour les photos et la biographie ci-après

 

 

 

Albert CORRARD

Du mariage de Louis Alexandre CORRARD, directeur des Constructions navales à Indret, fils de François Noël, avec Augustine VERJON est né: Edme Albert CORRARD à Cherbourg le 26-08-1847. Bachelier avec mention Très Bien en 1863,il est reçu l’année suivante 18éme sur 614 candidats à l’ Ecole Navale. Sur les instances de son père, il donne sa démission et prépare Polytechnique où il est reçu en 1866 avec le n° 127. A sa sortie de l’école il opte pour la marine, est nommé Aspirant de 1ére classe sur le “ Jean Bart “ puis sur la frégate à voiles l’ “Isis “. Il est nommé enseigne en 1870 et

embarque sur le “ Solférino “. Il est blessé au cours d’une manœuvre et est soigné à l’hôpital de Brest. En 1872,sur le transport le “ Var “,il embarque les communards à destination de Nouméa. Il fait ensuite campagne à Terre-Neuve et aux Antilles sur le “ Kersaint “. Le 22-11-1875,il épouse Alice DAURIAC, née le 05-06-1857, fille de François DAURIAC, Contre Amiral, Grand officier de la Légion d’Honneur. De ce premier mariage sont nés:

                                   -  Marie Alice CORRARD    (13-10-1876 - + 11-05-1878).

                                   -  Henriette  CORRARD    (20-04-1878 -

                                   -  Alexandre CORRARD    (27-04-1881 - + 07-12-1883).

                                   -  Jeanne CORRARD    (08-06-1882 - + 07-11-1883).

                                   -  Madeleine CORRARD    (24-11-1883 - + 24-11-1937).

                                   -  Louis CORRARD    (08-01-1888 - + 01-03-1905).

 

Lieutenant de Vaisseau en 1877 sur le garde côtes “Tonnerre “,puis sur la “ Bretagne “,vaisseau école des apprentis marins. Il perd son beau père, le Contre Amiral DAURIAC en 1878. En 1881, il embarque sur le “Colbert “ pour l’expédition de Tunisie. Il commande la compagnie de débarquement à la prise de Sfax, puis à celle de Gabes. Il est décoré par le bey de Tunis de la croix de Nicham puis de la Légion d’Honneur. En 1885, il commande la “ Lionne “ en station à Haïphong (Tonkin). Il détruit une bande de pirates près du village de Van-Thaï. A Brest, le 16-05-1888, il perd sa femme Alice DAURIAC. Il embarque à Toulon sur la “ Couronne “,vaisseau école des canonniers, puis sur le “ Marceau “, cuirassé d’escadre. Le 27-10-1890,Albert CORRARD épouse en deuxième noce Marie, Adrienne, Eugénie ROY, née à Toulouse le 13-06-1854, troisième enfant du Général Alph.ROY (1821-1883).( Le général ROY avait reçu un biscaien à l’assaut de Malakoff (Crimée);puis deux  blessures encore, aux deux yeux, devant Sébastopol. Blessé encore à Solférino et obligé de prendre sa retraite comme Lt-Colonel. Il reprend du service en 1870,est fait Général de Brigade et commande les troupes de l’Eure et du Calvados. Il remporte un succès à la “ Bouille “, devant Rouen). En 1891,la division cuirassée du Nord où est embarqué Albert CORRARD, mouille à Copenhague où il est décoré de l’ordre du “ Danebrog “. A Peterhof, il déjeune à la table de l’Empereur de Russie. En 1892, il commande la “ Caravane “ non sans avoir signalé le mauvais état du bateau. Celui-ci échoue en rade de Lorient au cours d’une tempête par mauvais état du gouvernail. La “ Caravanne “ peut cependant arriver au port par ses propres moyens. Traduit, selon les règlements, devant un Conseil de Guerre, CORRARD est acquitté et félicité. Capitaine de Frégate en 1895,il navigue sur le “ Chanzy  “. En 1896,il est Chef d’Etat Major de la Marine à Alger, Amiral de PLANE. Toute sa famille vient habiter l’Amirauté à Alger. En 1898,il commande le contre- torpilleur “ Faucon “ et fait route vers la Créte. En 1900,il commande à Haïphong la station navale du Tonkin et de l’Annam. Il est promu officier de la Légion d’Honneur. Il est nommé Capitaine de Vaisseau en 1903 et prend à Brest le commandement de la “ Bretagne “,vaisseau école des apprentis marins. Toute sa famille qui habitait le Mourillon à Toulon, vient s’installer à Brest. . Le 1er mars 1905 il perd son fils ainé Louis, issu de son premier mariage avec Alice DAURIAC, et son sixième enfant. Inhumation à Brest. Albert CORRARD meurt à Brest le 17-09-1905,Capitaine de Vaisseau, commandant la “Bretagne “,officier de la Légion d’Honneur. Inhumation à Brest, cimetière en face de Saint Martin,(n° 4128,carré 12,5éme rang,7éme tombe). Sa seconde femme, Eugénie ROY, décédée à Versailles le 03-05-1938,à l’âge de 84 ans est inhumée dans la même tombe. De son second mariage avec Eugénie ROY, il a eu deux enfants:

                        -  Henri    (14-09-1891) qui a épousé le 28-04-1931,Odette HUARD dont il a eu 2 enfants Philippe et Jacqueline.

                        -  Marie -Thérése    (07-09-1893, morte le même jour).

 

son père :

Louis Alexandre CORRARD

troisième enfant de François Noël et d’Anne LALESSE est né à Nogent sur Seine le 07-02-1817. Il entre à Polytechnique le 01-11-1837 avec le n° 77 et en sort avec le n°37. En 1839 il est nommé élève à l’école du Génie maritime de Lorient. En 1841 il est nommé Ingénieur de la Marine. Le 23-10-1843 il épouse Clémence VERJON dont il a une fille Marie CORRARD qui meurt en naissant. Clémence VERJON meurt elle-même le 10-05-1844. En 1846 Louis Alexandre est ingénieur de la Marine à Cherbourg. Il épouse en deuxième noce, sa belle soeur, Augustine VERJON, née au Havre le 22-11-1826,décédée le 15-01-1890. En 1850 il reçoit des mains de l’empereur Napoléon III, la croix de chevalier de la Légion d’ Honneur, puis en 1857 de l’empereur Alexandre III de Russie, la croix de Stanislas, en récompense de ses travaux sur la frégate russe “ La Polkau “. Sous directeur des constructions navales à Cherbourg, en 1858,il est fait officier de la Légion d’Honneur à la suite du lancement à Cherbourg de “ La Ville de Nantes “. En 1859 il est nommé titulaire au conseil des travaux de la Marine à Paris. Sous directeur des Constructions navales à Lorient, en 1867,il est nommé directeur à Indret où il meurt le 08-04-1872. Inhumation au cimetière de la Cerlangue près de Saint Jean d’Abbetot (Seine Inférieure). Il avait construit “ la Pomone “,premier navire à hélice, puis l’ “Eurydice “,le “ Henri IV “,perdu en mer noire au siège de Sébastopol, le “ Donauwerth “,puis la “  Ville de Nantes “. Il avait dirigé la réfection complète du port de  Cherbourg. De son mariage avec Augustine VERJON deux fils:

                                   -  Albert CORRARD ( 26-08-1847 - + 17-09-1905)

                                   -  Emile CORRARD  ( 09-12-1850 - + 17-02-1921)